Nouvelle Tour Solad
Nouvelle Tour Solad

L'agence INEDIT a été sélectionnée parmi cinq agences afin de participer au concours pour la réhabilitation d'une tour de 50 mètres à Puteaux pour le compte de Left Bank.

Restructurer la tour SOLAD, c’est d’abord conserver une densité qu’il n’aurait été possible d’obtenir avec une démolition/reconstruction. La composition de forme globale, simple, de cette tour typique des années 70, est symétrique et constituée de modules répétés dont les allèges et impostes soulignent et surlignent les trames de fenêtres à chaque niveau. Tout d’abord encouragés à rompre la monotonie et la rigidité de la géométrie existante de la tour, afin d’inscrire sa mutation dans le présent, nous avons étudié une nouvelle peau qui a pour ambition de dissimuler le nivellement et d’homogénéiser cet ensemble.

Nouvelle Tour Solad
Nouvelle Tour Solad

Retrouver derrière cette peau, cette façade rigide et linéaire des fenêtres des bureaux, dont les vitrages auront été agrandis pour bénéficier de plus de lumière et des vues extérieures. Le challenge de notre proposition a été de ne pas obstruer les vues panoramiques existantes, certaines impressionnantes, donnant sur les toits des villes de Puteaux, La Défense et Paris. Le verre aujourd’hui fortement teinté laissera place à une transparence accentuée et une sensation de volumétrie intérieure nouvellement créée. Le parvis côté jardins est retravaillé pour offrir un meilleur accueil aux utilisateurs et une meilleure connexion au quartier et ainsi créer une porosité avec le domaine public. Ce socle d’accès, de plus de 350 m², offrira de nouveaux services dédiés aux salariés des entreprises et à leur public visiteur. Création d’une nouvelle place publique aménagée qui donnera accès à la tour. Ces nouveaux aménagements redonneront une urbanité à cet ensemble immobilier, qui se trouve imbriqué entre deux parcelles, dont les constructions sont, pour certaines, directement en contact avec la façade. La relation entre notre proposition et son contexte immédiat est donc repensée. Nous sommes ainsi convaincus de pouvoir « booster » la qualité esthétique et technique de cet ensemble et pour en faire un projet phare en centre-ville, un signal architectural. Pour parvenir à ce résultat, nous nous sommes appuyés sur le procédé NewSkin développé par le Groupe GA. Newskin est une nouvelle enveloppe technologique active qui permet de remplacer l’ancienne façade des bâtiments par une nouvelle en y intégrant un ensemble d’équipements, tels que le triple vitrage, avec store intégré, un module de traitement d’air, auxquels s’ajoute un système de pilotage intégré, rendant l’immeuble rénové intelligent.

La composante de cette façade NewSkin 2.0 s’adapte parfaitement aux dimensions de ces façades dont le niveau de dalle à dalle de 3 mètres est divisé en deux parties vitrées et plein en allège. Les nouveaux modules d’une dimension carrée de 1,50 mètre x 1,50 mètre, permettent de recouvrir les façades en laissant une partie vitrée dont la hauteur libre et visible sera de 1,5 mètre et positionné à 90 cm du sol de chaque niveau. Au premier coup d’oeil sur la façade du bâtiment, cet arrangement modulaire donne au design une esthétique similaire à celle d’un paysage tridimensionnel de modules. Cette disposition inhabituelle créera de nombreuses configurations et qui seront toutes différentes pour les occupants de la tour, offrant ainsi une variété de vues cadrées.

Entièrement vitré sur les premiers niveaux, l’ensemble devient léger et transparent, ouvert sur ce nouvel atrium extérieur, formant une vallée naturelle d’accès qui conduit les passants et utilisateurs vers un espace de convivialité. Véritable agora extérieure qui se prolonge dans les espaces d’accueil intérieurs. L’autre enjeu, est de donner un accès plus lisible aux espaces de commerces en rez-de-chaussée, agrandir les ouvertures et augmenter l’impression de hauteur sous plafond. Légèrement levée du sol, la nouvelle peau en applique de la façade transparente se compose successivement et laisse flotter ces masses blanches, comme en lévitation. Elles semblent s’élargir et visuellement continuer au-dessus des espaces du rez-de-chaussée, laissant apercevoir le lobby, également très transparent, où se révèle la vie intérieure du bâtiment.

Avec son aspect distinctif sculpté par une nouvelle peau tridimensionnelle de «pixels» architecturaux, la nouvelle matrice entoure les façades des deux bâtiments. Les saillies créent des ombres, les modules aléatoirement disséminés grâce à l’utilisation d’un algorithme, s’habillent de surfaces transparentes ou de métal perforé. Les saillies créent des ombres, et ce monolithe sculpté se contente de changer de couleur sous le soleil. Son motif géométrique, apporte une singularité graphique à ces façades abstraites. Le jeu des deux matériaux permet d’homogénéiser la façade et de perturber la lecture du nivellement grâce à l’utilisation de shadow box sur les parties en allège. Ainsi, le vitrage semble avoir une présence verticale continue tout au long des façades. L’utilisation de panneaux perforés sur les parties en allège est accompagnée de panneaux perforés au-devant de certaines parties vitrées. Nous les plaçons essentiellement au niveau des poteaux visibles en façade afin de les dissimuler, sans perturber les vues. Nous trouvons ces mêmes panneaux perforés sur certaines fenêtres, avec un vitrage au second plan qui laissera transparaître la silhouette des bâtiments. Ce design de façade vient interagir avec les espaces intérieurs. Le jeu de perforation vient s’enflammer de lumière la nuit tombée et offre un nouvel aspect graphique et abstrait. Les surfaces empilées, créent simultanément l’impression de pixellisation numérique et font écho à notre ère numérique. Une nouvelle géographie architecturale est conçue pour transmettre l’énergie, l’intensité et l’exclusivité qui donne à la tour 2.0 un aspect porté vers l’architecture de demain.

Le jardin suspendu.

Grâce à l’utilisation de la technologie NewSkin 2.0, nous libérons les surfaces techniques en toiture et utilisons ces superficies libérées afin d’aménager des espaces de travail, salles de réunion, cafétéria ou tout autre espace pouvant être mutualisé. Ces espaces étant ouverts sur une superficie totale pouvant atteindre 700 m² sur 1 475 m² de terrasses accessibles. Ces terrasses accessibles pourront accueillir des arbres en pot et une végétation dense et qui démontre la nécessité de demain de faire converger Économie et Écologie. Nous espérons, de plus, y créer un écosystème relationnel favorisant les rencontres et les nouveaux modes de travail, où l’expérience collaborative stimule l’innovation et la productivité.